|  English  |  Deutsch

Mes caméscopes par le passé

Après des débuts sur Sony avec le format analogique Hi8mm, j'ai souhaité garder le même format quand j'ai acquis mon premier caméscope quelques mois plus tard. J'ai retenu le modèle UC8 de Canon pour m'ouvrir sur le numérique en 1999 avec le mini DV avec le TRV 900 de Sony.

SONY DCR TRV 900 E

SONY DCR TRV 900 E

3 années après mon premier caméscope et pour le succès à l'obtention du baccalauréat à l'image du film "Ma vraie vie à Rouen", ma famille m'a aidé à acquérir le fameux TRV 900 E. Après une longue hésitation sur le XM1 (Canon) et le NVDX100 (Panasonic), j'ai donc fait mon choix sur le Sony.

La conversion analogique/numérique m'intéresse beaucoup compte tenu de mon parc de cassettes exclusivement analogique à ce moment là. En revanche, la prise de son m'inquiétait un peu ; le micro déporté du Canon était mieux. Après quelques déboires avec des bandes (Sony Premium et Fuji), il m'a accompagné dans de nombreux voyages, il s'est montré peu encombrant et très robuste. Un très bon appareil entre 1999 et 2002. Son écran LCD d'une dizaine de cm offre un confort au tournage comme au dérushage tout à fait appréciable sur le terrain.

CANON UC8

CANON UC8

J'ai eu mon premier caméscope en 1996 (joli cadeau pour mon brevet). C'était un Canon UC8 au format Hi8mm. Je l'avais choisi en raison de son stabilisateur optique (c'était le grand début des versions numériques qui dégradaient beaucoup l'image) et sa mise au point grâce à un carré déplaçable dans le viseur N/B.

J'ai réalisé de magnifiques panoramas en longue focale grâce à son zoom optique X22 sur trépied bien entendu ! Très compact pour l'époque, les fonctions principales sont débrayables.